Aujourd’hui, voilà 300 jours tout pile que je pratique Miracle Morning, selon les préceptes du livre de Hal Elrod (qui actuellement lutte contre un cancer, et à qui j’adresse tous mes vœux de santé et de rétablissement). Pourtant, cela fait maintenant 544 jours que je me lève tôt le matin (en moyenne 5 h). Au début, pendant 4 mois, c’était 2-3 fois par semaine, pour aller courir. Puis, à partir de janvier 2016, c’était tous les jours (sauf le dimanche), pour mes runnings, mais aussi pour lire, pour écrire sur mes blogs, corriger mes projets de roman, ou de bosser sur des formations et des vidéos sur internet (programme Starter de Franck Nicolas par exemple). Mais il arrivait que certains matins, je glandouille un peu trop sur les réseaux sociaux…
Fin mars, ma femme m’a fait suivre un article à propos du Miracle Morning. Intrigué, je me suis procuré le livre (la version française venait à peine de sortir), dans le but de « mieux structurer » mes matins, et ainsi être plus productif.
Le bilan après 300 jours de MM est super positif. Je me suis lancé à fond dans les rituels préconisés par Hal Elrod, avant de doucement faire le tri, et adopter mon propre rythme matinal. Je n’ai jamais fait autant de choses que depuis avril dernier, et pourtant, ce n’est ni au détriment de mon travail (malgré tout), et ni au détriment de ma famille. Tout ça pour dire que Miracle Morning ou pas, me lever à 5 h du matin, avant tout le monde, ça a changé ma vie. Voici quelques bonnes raisons pour faire de même :

  • Parce que sortir courir ou marcher avec en décors de fond le soleil rougeoyant, ça n’a pas de prix, et fait commencer la journée avec une patate d’enfer.
  • Parce que prendre 10 minutes pour lire le matin, c’est nettement plus utile et plus enrichissant que de perdre deux heures le soir devant Hanouna ou le JT des informations poubelles.
  • Parce qu’après vous être accordé du temps pour vous dès le réveil, vous avez toute la journée pour donner la priorité au reste et aux autres, sans avoir ce frein à main mental de ce dire « zut j’ai encore ça à faire… »
  • Parce que l’état d’esprit positif dans lequel vous plongez en adoptant ce style de vie va faire boule de neige. Le positif attire le positif, ça semble un peu ésotérique, le cartésien que je suis ne l’explique pas, pourtant les résultats sont là.
  • Parce que faire du sport le matin est excellent pour deux raisons : d’une part, vous doper votre organisme en activant la production d’endorphine, l’hormone du bonheur. Ensuite, faire du sport à jeun augmente la combustion des graisses, et facilite donc la perte de poids.
  • Parce qu’à 7 h du matin, quand on rentre dans le traditionnel cycle enfant -école-métro-boulot-école-devoir-dodo et que l’on a déjà accompli tout ou partie des objectifs de la journée, on est dans un état nettement plus ouvert et plus positif. Et ça se ressent clairement sur son entourage direct.
  • Parce qu’il n’est pas besoin d’être un vainqueur du prix Nobel de littérature, un marathonien accompli, un professeur de yoga ou un grand maitre de méditation pour faire le rituel du Miracle Morning. Le principe est juste de se lever tôt pour prendre du temps pour soi, et ainsi être en meilleure forme pour interagir avec les autres ensuite.
  • Parce que ce n’est pas IMPOSSIBLE, comme votre cerveau est en train de vous le dire à la lecture de cet article. C’est juste une habitude à prendre, celle de vous coucher plus tôt, et d’être suffisamment organisé pour vous réveiller en ayant un objectif déjà clairement défini. Et la chaine des habitudes est ainsi faite : plus vous allez le faire, et plus cela deviendra facile.
  • Parce que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. Michael Jordan, alors lycéen, se levait à 5 h pour enquiller les séances de shoot alors que tout le monde dormait. Richard Branson (patron de Virgin), Jack Dorsey (créateur de Twitter), Tim Armstrong (CEO d’AOL), ou encore Barrack Obama se lèvent aux alentour des 5 h du matin, pour faire du sport (course, natation), et préparer leur journée de la meilleure des façons.
  • Parce qu’écrire ou faire du sport à 22 h, ou à 5 h du matin, ce n’est pas la même chose. À 22 h, on est fatigué après une journée de boulot, c’est difficile de simplement se motiver, les distractions sont nombreuses (le match/film/connerie à la télé, le copain qui balance des photos de chats sur Facebook, etc.). Tandis qu’à 5 h du matin, pas de distractions, pas de fatigue, et la productivité est à son maximum. J’ai coutume de dire qu’en une heure le matin, on est plus productif qu’en 2 heures le soir…

Enfin, et surtout, parce que depuis que je fais ça, j’ai résolu tout un tas de problèmes qui plombaient mes journées, mes insomnies ont (presque) disparu, je passe plus de merveilleux moments avec ma famille, j’ai rencontré des gens passionnants qui me tirent par le haut, j’ai augmenté sérieusement mes perfs en running, j’ai ouvert mon esprit sur plein de choses nouvelles, et fait un point avec moi même en vue de changement drastiquement de carrière professionnelle…

Alors pourquoi pas vous ?

Advertisements