Aujourd’hui j’avais envi de parler de Noël. Le sujet est facile, car de saison. Et pourtant, ce n’est pas du Noël vécu par 97% de la population dont j’avais envi de vous parler. Non, ce temple de la consommation, de la malbouffe et des bons sentiments dégoulinants, très peu pour moi.
Non, je voulais écrire à propos de ce que tout le monde vulgarise en parlant « d’esprit de Noël », qui semble quand même avoir sacrément disparu en ces temps où l’homme se vautre dans le sordide, l’horrible, ne pensant qu’au pognon, à son plaisir personnel immédiat, ou à imposer sa propre vision du monde.

On peut trouver le bonheur, même dans les moments les plus sombres… Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière. – Albus Dumbledore

Il a tout à fait raison ce bon Albus. Si l’homme est le problème, il en est aussi la solution. Alors ayons tous foi les uns envers les autres. Ayons tous, en ce jour de Noël, foi en l’humanité. Car pour moi, c’est aussi ça l’esprit de Noël !
Moi j’ai foi en l’humanité. J’ai foi parce que je sais que parmi les personnes qui vont lire ce texte, il y en a qui sauront trouver l’étincelle pour allumer la lumière. Il y en a qui trouveront la force pour renverser des montagnes, et qui feront de cet esprit de Noël une source d’inspiration pour changer le monde, à leur façon.
Foi en cette humanité qui va bien finir par se réveiller un jour, et comprendre qu’il est temps de respecter la nature, investissement à long terme bien plus productif que les centrales nucléaires, les sous-marins craignos, la déforestation ou le massacre d’animaux.
Foi en cette humanité qui va s’apercevoir que la santé, surtout celle de nos enfants, c’est tellement plus vital que de découvrir la formule d’un pesticide bon marché, que protéger les abeilles est à terme plus « bankable » que de produire un nouvel ersatz d’aspartame qui ne fait maigrir personne.
Foi en cette humanité qui admettra qu’il est plus utile et plus constructif de s’ aider les uns les autres que de s’ envoyer des bombes à la gueule, qu’il est plus important de construire des ponts plutôt que de raser des villages, qu’il n’y a jamais de vrai vainqueur dans une guerre et que la terreur et le blâme ne sers en fait qu’à se détruire soi-même.
Foi en cette humanité qui se lèvera tous les matins gorgée d’énergie afin d’accomplir ses rêves, et qui acceptera l’idée que les choses changent plus vite dans le bon sens quand on se bouge et que l’on se sort les doigts du fondement, et non pas en passant ses journées à se plaindre au boulot en attendant vendredi pour finir vautré sur un canapé à se vider le cerveau devant une émission plus que moche à la téloche.

Pourquoi tout ce qui se passe dans notre tête ne pourrait pas être réél ? – Albus Dumbledore

Le jour où ma fille me demandera si le père Noël existe, je lui dirais « oui et non ».
NON parce évidement c’est maman et papa qui s’échinent depuis un mois avec les cadeaux, et qu’aucun gros barbu ne descendra par la cheminée.
OUI parce que Noël c’est avant tout un état d’esprit. Si chacun d’entre nous a le père Noël dans le cœur, alors il existe forcément. Il est cette force qui nous pousse à rendre nos enfants joyeux ce matin précis de décembre. Il est cette force qui nous oblige à nous réunir en famille pour passer les meilleurs moments qui soient. Il est cette Force qui nous fait penser a ceux qui sont seuls en ces jours de libations, à ceux qui travaillent quand d’autres font la fête, à ceux qui pleurent le départ d’un être cher…
Alors que cette Force soit avec vous. Pas seulement aujourd’hui ou hier. Mais tout le temps.
J’ai foi en chacun d’entre vous, car tous ensemble, chacun à notre niveau, nous pouvons faire en sorte, une étape après l’autre, que nos enfants aient un avenir lumineux, et aussi joyeux que ces matins de Noël, quand au pied du sapin on découvre une montagne de cadeaux.

JOYEUX NOËL À TOUS ! 

Advertisements