Chronique de lecture : L’arme du Jedi (Jason Fry)

Pour faire suite à l’excellent épisode 7 visionné et revisionné en fin d’année dernière (5 fois déjà), j’ai décidé de vider ma « pile à lire » de tout ce qui porte l’estampille « Star Wars ». Et ce n’est pas peu dire, tant il y en a (ensuite, je m’attaquerai à Game of Throne, mais ça, c’est une autre paire de manches). L’opus du moment est la suite de la série entamée avec « la cavale du contrebandier » et s’intitule « L’arme du Jedi ».

Celui qui, hier encore, n’était qu’un jeune fermier est devenu un héros : Luke Skywalker a détruit l’Étoile Noire. Mais la guerre civile fait rage et l’Empire, déterminé à anéantir l’Alliance Rebelle, s’apprête à contre-attaquer. À bord de son Aile-X, Luke ne pense qu’ à servir la Rébellion. Mais la Force est puissante en lui et l’appelle vers un autre destin, qui passera par une mystérieuse planète et par son premier duel au sabre laser…

Alors que l’opus précédent était centré sur Han Solo, soit l’un de mes personnages préférés, celui-là tourne autour de Luke Skywalker. Si Luke reste un héros assez mythique dans la saga, comme en atteste les frissons qui m’ont étreint au cours sa « très » courte apparition à la fin de l’épisode 7, force est de constater qu’il est nettement plus lisse que Han Solo ou d’autre, et que du coup, difficile de broder tout autour quelque chose de sympathique.
C’est d’ailleurs le cas dans cette courte histoire. Autant l’opus sur Han Solo était trépident, autant celui-là est très linéaire. La Force appelle Luke. Il la suit. Il se fait guider par un type louche. Il trouve ce qu’il veut. Il s’entraine. Le gars le trahit. L’empire débarque. Baston finale. Retour à la maison comme si de rien n’était.
Le style reste très simple, propre au public visé (des ados, et des fans hard-core de Star Wars), sans fioritures, mais sans relief non plus. Ce qui colle fort bien au personnage principal d’ailleurs.

Bref, un roman sans grande envergure. Situé entre les épisodes 4 et 5, il n’apporte pas grand-chose à la saga, mis à part le premier combat au sabre laser de Luke. Mais il a le mérite d’exister pour faire découvrir à la jeune génération qui est le type barbu que tout le monde cherche dans l’épisode 7…


L’arme du Jedi – Jason Fry

Publicités

2 commentaires sur “Chronique de lecture : L’arme du Jedi (Jason Fry)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s