Comment se lever à 4h30 tous les matins

Suite à mes articles sur le Miracle Morning, et faire du sport dès potron-minet, j’ai reçu plein de questions concernant la phase essentielle de cet ensemble de rituels matinaux : « diantre, mais c’est impossible pour moi de me lever si tôt ». Bon, outre le fait que le terme impossible n’est juste pas concevable, le reste n’est que la résultante d’une série d’éléments à mettre en place la veille, et le matin même.

Vous trouverez la clé du succès sous le réveil-matin – Benjamin Franklin

Mettons les choses au point. Jusqu’à fin aout 2015, je faisais partie de la confrérie des « couche-tard ». Mon heure de mise au lit se situait entre 23 h et minuit, parfois même plus tard. J’avais l’impression que c’était nécessaire pour moi, parce que ma « créativité » semblait exacerbée par la fatigue. En fait, si j’écrivais plus à une heure tardive, c’était car que je me forçais à me concentrer afin de produire un maximum avant de tomber de sommeil.
Depuis aout dernier, je suis passé à un rythme 22 h 30 – 5 h trois fois par semaine, les jours où j’allais courir. Me sentant fort à mon aise les jours où je me levais avant le soleil, et parce que nombreux étaient les conseils du genre « l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt », dès janvier dernier, je suis passé à un rythme 22 h 30 – 5 h. Enfin, en avril, après avoir lu le Miracle Morning, j’ai repoussé le réveil d’une demi-heure, et je fais donc une moyenne de 22 h-4 h30 du lundi au samedi, et le dimanche je m’autorise une grasse mat » jusqu’à 6 h 30.

Notre caractère est fait d’habitude : qui sème une pensée récolte une action. Qui sème une action récolte une habitude. Qui sème une habitude récolte un caractère. Qui sème un caractère récolte un destin. – Stephen Covey

Ainsi, celui qui osera me dire « je suis un couche tard, je n’y arriverai pas » mérite un grand coup de pelle dans l’arrière train. Si j’y suis arrivé, je pense que tout le monde en est capable. On est tous pareil, deux bras, deux jambes, un cœur, un cerveau avec le même nombre de synapses à l’intérieur. Bref, si vous suivez les quelques conseils ci-dessous, je ne vois aucune raison pour que vous n’y arriviez pas. Notre caractère est fait d’habitude. Mais aucune habitude n’est immuable. En accomplissant de nouvelles tous les jours, avec régularité et abnégation, on parvient tôt ou tard à écraser les anciennes.

Tout d’abord, un bon réveil se prépare la veille au soir. Le premier principe à mettre en place est de respecter votre temps moyen de sommeil quotidien. Le mien se situe entre 6 h 30 et 7 h. À partir de là, vous devez calculer, en fonction de l’heure à laquelle vous souhaitez vous lever, l’heure maximale de mise au lit. Petit conseil, j’ai une alarme qui sonne tous les soirs une demi-heure avant cette deadline, afin de me dire « finit ce que tu as en cours, lave-toi les dents, rempli ton journal, et au dodo ! ».

Ne dérogez JAMAIS à cette heure maximum de coucher. Tant pis pour les matchs de foot à la télé, tant pis pour a dernière émission d’Arthur, ou le 6e épisode de la saison 25 de Walking Dead. Vous pouvez l’enregistrer, voire même vous en passer (mais c’est que mon avis perso).

Évidemment, je ne vous demande pas d’arrêter de vivre, et vous pouvez adapter votre heure de réveil avec l’heure à laquelle vous vous couchez. Par contre, ne pensez pas essayez voir le lever du soleil après une soirée hautement arrosée qui s’est terminée comme Cendrillon, après les 12 coups de minuits…

Ensuite, l’alimentation a une part importante dans le processus. Ainsi la veille, évitez les sucres, ou réduisez-les à leur portion congrue. De plus, afin de faciliter le sommeil, mangez au minimum 2 h avant d’aller vous coucher. Pour ma part, c’est entre 19 h et 19 h 30, une salade ou un gaspacho, et très rarement un yaourt.

Point important : éviter les excitants. Pas (ou peu) d’écran lumineux, privilégiez un bon bouquin au fond du lit, avec de la musique douce. Une partie de Gran Turismo avec le dernier David Guetta dans les oreilles est à proscrire. Pour ma part, la partie écran est assez compliquée à couper, même si ça reste une activité calme (écriture) avec des musiques de film en fond sonore.

Enfin, ultime point : préparez vos affaires. La boisson du réveil les fringues pour aller faire le sport, les éléments pour votre rituel matinal (écouteurs et livre), tout doit être prêt avant que vous alliez vous coucher. Se lever tôt, ce n’est pas évident, alors ne vous rajoutez pas en plus des contraintes inutiles.

La vie commence à la fin de votre zone de confort — Neal Donald Walsch

On en vient donc au nœud du problème : se lever le matin à 4 h 30 (pour les terroristes comme moi), ou avant 6 h pour les MMers, à savoir les adeptes du Miracle Morning.

Je vais passer en vitesse sur le point central de cet objectif : brancher votre alarme. Hal Elrod préconise de mettre le réveil à l’autre bout de la chambre, voire même dans une pièce voisine, bien fort, afin de vous obliger à vous lever. Ça, c’est valable pour les ermites solitaires, ou ceux qui n’ont aucun scrupule à carillonner le reste de l’immeuble tous les matins avant l’aube. Pour les autres, le réveil c’est bien, mais c’est surtout votre mental que vous devez conditionner. Oubliez ce vieux râleur qui n’est là que pour vous faire plonger vers la facilité et le confort, et mettez votre sonnerie où ça vous chante.

Une fois qu’a retenti l’infernale carillon, levez-vous, et ne l’éteignez que quand vous êtes en position verticale. C’est bête comme choux, mais ça évite les reports intempestifs. Une fois debout, activez-vous. Marchez un peu, foncez jusqu’à la cuisine, ou la salle de bain, mais sortez de là. Pour ma part, mon rituel est immuable. Je m’expulse de ma chambre, et je passe faire un stop aux toilettes. Comme je bois beaucoup (entre 3 et 5 litres par jour), c’est indispensable.

Puis c’est cuisine, et un jus de citron. Généralement, mon cerveau commence à me lâcher la grappe à ce moment-là. Comme tout est déjà prêt, je passe ensuite au salon pour effectuer mon rituel. Après la visualisation, j’ai la patate, et plus aucune envie de retourner dans mon lit. Il est alors tout juste 5 h du matin.

Ainsi, la principale source de réussite de ce décolage réussit, c’est vous même. Oubliez les mensonges de votre cerveau, n’écoutez pas ses excuses, ses plaintes, ses gémissements, voire ses menaces. Ne donnez pas libre cours à son imagination débordante pour pouvoir vous faire retourner au lit. Fuyez le confort de votre coin douillet, vous le retrouverez bien assez tôt ce soir.

Au contraire, pensez à votre journée réussie, aux bénéfices que vous allez pouvoir tirer d’une telle opération, à cette pêche, cette banane, et toute la corbeille de fruits que vous allez vous trimbaler toute la journée. Forcez votre cerveau à penser positif et bénéfice, et non à penser confort et facilité.

Enfin, une dernière petite astuce : oubliez votre smartphone jusqu’au petit déjeuner. Mis à part ceux comme moi qui utilisent l’application « 5 minutes journal » ou tout autre de ce genre, et qui en ont besoin pour leur rituel matinal, le reste du temps, oubliez les réseaux sociaux, vos mails, ou toutes activités connectées. Ce moment-là, il est pour vous. Vous vous levez pour vous retrouver avec vous-même, et non pour passer du temps avec les urgences des autres.

Nous sommes ce que nous répétons chaque jour. L’excellence n’est alors plus un acte, mais une habitude. – Aristote

Réussir à se lever à 4 h 30 tous les matins est une question de respect. Respect de son rythme de sommeil, respect d’une série d’habitudes qui vont vous faciliter la vie, respect de vous-même, de votre développement personnel, de votre bien-être, non pas celui des 10 minutes vaseuses après votre réveil, mais celui qui perdurera toute la journée.

Pour résumer, que faut-il faire pour se lever plus tôt :

La veille :

  • Couchez-vous avant 22 h, afin de respecter votre cycle de sommeil.
  • Oubliez les sucres lors du dernier repas et mangez au moins 2 h avant de vous coucher.
  • Oubliez les activités excitantes, les jeux vidéos, l’ordinateur et les écrans en général.
  • La lecture est l’activité idéale pour se poser, accompagnée d’une musique douce et reposante.
  • Préparez toutes les affaires qui vous seront nécessaires pour bien débuter le lendemain.

Le matin :

  • Levez-vous dès que le réveil retentit, et ne l’éteignez qu’une fois à la verticale.
  • Mettez-vous en mouvement de suite, ne prenez pas le temps de gamberger et de lorgner sur le petit confort de votre coussin.
  • Envoyez paitre votre cerveau, ses excuses sont mauvaises, ses plaintes inutiles.
  • Focussez sur la journée qui s’ouvre devant vous, sur le bien-être ultérieur, et sur les bénéfices de votre décollage aux aurores.
  • Oubliez votre téléphone, les réseaux sociaux, vos mails. Le rituel du matin, il est pour vous, pas pour les urgences des autres.
Publicités

6 commentaires sur “Comment se lever à 4h30 tous les matins

  1. Pour l’instant, je me lève un jour sur deux à 6:00 (07:30 le week-end) pour courir 20 min (45 min le week-end). Sans pratiquer le rituel du MM pour autant, j’avoue en retirer des bénéfices non négligeables 🙂

    Merci pour l’inspiration prodiguée par tes articles 🙂

    J'aime

    1. J’ai commencé de la sorte… Un jour sur deux, pour aller courir… Et comme j’en retirai aussi pas mal de bénéfice, j’ai étendu le truc sur toute la semaine, de façon archaique, puis plus structure avec le MM.

      J'aime

    1. Trop ambitieux ?
      Tu m’aurais dit, l’an dernier, à la même époque, que je me lèverai à 4h30 tous les matins pour aller courir, je t’aurais traité de terroriste et dénoncer au tribunal de La Haye…
      Cela dit, je ne l’ai pas fait du jour au lendemain. Commencer par 6h00 du mat c’est déjà un super début. Bon courage, tu peux le faire 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s