Pour faire suite à l’excellent épisode 7 visionné et revisionné en fin d’année dernière (5 fois déjà), j’ai décidé de vider ma « pile à lire » de tout ce qui porte l’estampille « Star Wars ». Et ce n’est pas peu dire, tant il y en a (ensuite, je m’attaquerai à Game of Throne, mais ça, c’est une autre paire de manches). L’opus du moment s’intitule « La Cavale du contrebandier », et comme il est centré sur Han Solo (un de mes personnages préférés), il a donc une saveur toute particulière.

9782266262583

Son ami sauvé in extremis, l’Étoile Noire détruite, sa récompense en poche, Han s’apprête à aller régler de vieilles dettes. Mais dans le rude combat contre l’Empire, toutes les forces sont les bienvenues. Le contrebandier accepte une mission top-secret et entraîne son cher Faucon Millenium dans une course-poursuite à travers la galaxie, mettant son talent de pilote à l’épreuve des chasseurs de primes et d’un implacable agent impérial…

Voilà un court récit fort sympathique. C’est d’ailleurs, je pense, le principe de cette série « une aventure de… » parce que je me suis fait exactement la même remarque sur l’opus suivant, centré autour de Luke Skywalker. Le texte est mono-intrigue, mais offre néanmoins une immersion sympathique dans l’univers de Star-Wars.

Cet opus se déroule donc juste à la fin de l’épisode 4. Alors que Han Solo vient d’être décoré, il est embarqué dans une mission sauvetage où seuls sa répartie, son habileté au pilotage, et son précieux Faucon Millenium vont être mis à rude épreuve.

Qui dit court texte, dit intrigue rythmée. On ne déplore aucun temps mort, et sauf une petite phase d’introduction (néanmoins très sympathique puisqu’elle jette quelques bases sur la relation Han / Leia), le reste pétarade du début à la fin. Embuscade, course-poursuite, fusillade, acrobaties aériennes, Han Solo est au sommet de son art de contrebandier, et il faut l’avouer, j’ai beaucoup aimé.

Si ce roman n’apporte rien concernant les évènements précédant l’épisode 7, malgré qu’il soit dans la collection « voyage vers le réveil de la Force… », cela reste un texte plaisant où l’on retrouve avec bonheur un personnage symbole de la première trilogie. Une très bonne introduction des héros pour les jeunes padawans qui feraient leurs débuts dans l’univers Star Wars directement avec l’épisode 7.

Advertisements