99f651ec9e362bea35746bf8eb22a03dLe cinéma est pour moi une formidable raison de partager un moment sympa en famille. Soit en tête à tête avec l’une de mes filles (comme avec le dernier Chipmunk que je suis allé voir avec la grande début février), ou carrément avec ma petite troupe, mes deux poulettes et Madame. Cette fois-ci, nous avons succombé au traditionnel Disney, et je dois le dire, aller voir ce film 100 % animalier était une franche bonne idée.

Zootopie est une ville cosmopolite où ne vivent que des animaux et où chaque espèce cohabite avec les autres ; qu’on soit un prédateur ou une proie, tout le monde est accepté à Zootopie. La jeune lapine Judy Hopps fait son entrée dans la police, mais son chef la colle à la circulation. Judy décide de prouver sa valeur en retrouvant des citoyens qui ont disparu. Pour cela, elle va avoir besoin de Nick Wilde, un renard escroc pas vraiment disposé à l’aider. Très vite, ils vont découvrir la vérité : une étrange épidémie rend certains animaux fous, dangereux et sauvages. La panique s’empare de Zootopie. Judy et Nick essaient de trouver d’où vient ce virus pour sauver leur ville.

Ce « polar » poilu est donc une bébête des plus sympathiques. Un film fun, trépident, avec ce qu’il faut d’humour et de suspens pour ravir les enfants, et captiver les parents. Oui, un polar, avec une vraie enquête, des vrais rebondissements, et surtout, de vrais méchants. D’ailleurs, c’est un peu le seul reproche que l’on pourrait faire au film. Quelques scènes ont tendance à faire peur et à effrayer les tous petits. Notamment quand les prédateurs redeviennent sauvages, même ma grande s’est réfugiée dans mes bras à cause des grosses bêtes à grandes dents. Et pour un Disney, c’est assez rare pour le signaler.

Visuellement, notamment la scène où Juddy arrive à Zootopie, c’est superbe. Il y a de vraies bonnes trouvailles, par exemple l’enchainement des quartiers, différents lieux de vie de chaque espèce : les tout petits animaux, la jungle, la banquise… Les animaux sont très bien réalisés et tout le confort moderne adapté à leurs besoins et leur gabarit est bien fichu.

Enfin, c’est Michael Giacchino qui compose la musique (avec un bon petit passage de Shakira en gazelle star de la pop). En tant qu’habitué de l’exercice (Indestructibles, Ratatouille, Cars 2…), il livre une copie propre et originale, colorée à l’image du film. Mention spéciale au passage dans le club « naturiste ».

Zootopie est donc un très sympathique petit polar à la sauce animalière, avec les rebondissements qui vont bien, l’humour décalé et les références qui font mouche. Un Pixar dans la veine des productions récentes, fun, coloré, qui plaira autant aux petits qu’aux grands.

Ah oui, et n’oubliez pas de passer voir Flash, le fonctionnaire du service de la circulation à la rapidité sans faille.

5330450.jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxx

Advertisements