12573110_1241174862564943_1577886377022657339_n
Dimanche dernier (enfin, hier quoi) s’est tenue la deuxième marche symbolique contre les cancers pédiatriques et les maladies rares. Cette marche, créée à l’initiative de la Fondation Flavien, a réuni sur la Place du Palais tout ce que cette association, et toute la lutte qu’elle représente, compte comme soutien haut placé.
Venu en voisin, tandis que son épouse couvait surement les jumeaux d’un regard attentif, SAS le Prince Albert II a participé activement à cette manifestation, chantant avec les enfants, ouvrant le cortège, et menant une discussion à bâtons rompus avec Denis Maccario, le président fondateur de ce mouvement tsunami, probablement à propos de tous les projets en cours, et notamment celui en coopération avec le Centre Scientifique de Monaco dont une importante obole de soutien a été versée à la mi-janvier.
Après la chanson avec les enfants, le cortège, comprenant entre autres des ministres d’État, des conseillers nationaux et communaux, tout plein d’anonymes, les merveilleux bénévoles de la #TeamOrange, ma grande fille et mes #MuneguTroops, a ensuite pérégriné jusqu’à la place d’armes, au pied du rocher, où nous avons eu droit à un autre discours, une nouvelle chanson « surprise », et surtout beaucoup d’émotion.
Cette marche symbolique a en tout et pour tout duré une petite heure, rien de vraiment dommageable dans le planning de chacun. Mais a surtout cristallisé la mobilisation autour de ce fléau. Et montré qu’à Monaco, la lutte contre le cancer est en mouvement, et que ce coprolithe va devoir affuter ses armes s’il veut résister à l’engouement de toute la population orange qui est bien décidée à ne rien lâcher.

Advertisements