Augüri sciurii a tüti per l’anu noevu 2016

Bonne année à tous, et meilleurs vœux pour 2016 !1910216_10153729851601885_3756689763417548201_n

Voici le message universel de la journée, et qu’il est de bon ton de partager en ce premier jour de l’an de grâce 2016. D’ailleurs, cette année, j’avais envie de me contenter de cela, avec une jolie image comme je l’avais fait pour Noël. Mais tout à l’heure en descendant les poubelles, j’ai rencontré notre voisin, celui du bout du fond de l’autre coté du couloir. Il est sympa, on parle un peu foot de temps en temps. Bref, nous nous sommes croisés, salués, ponctuant le tout d’un « Bonne année », suivi par un « meilleurs vœux », avant que la porte de l’ascenseur se referme. Lui comme moi avons lancé ces phrases bateaux en l’air comme un « il fait beau ce soir », ou un « le nouveau Star Wars est super »… Des platitudes entre voisins qui se connaissent uniquement parce qu’ils se croisent dans l’ascenseur toutes les semaines…
Alors pourquoi ?
À quoi ça sert ?
Autant Noël a un coté rassembleur (même si dans certaines familles on devrait s’abstenir…), d’échange et de partage avec ceux qui comptent, le Nouvel An, c’est quoi ?
Un chiffre qui change sur un calendrier, et qui va m’emmerder pendant trois mois quand sur les documents où je vais encore écrire 2015 ?
Une bonne raison de faire la fête ?
Une date à partir de laquelle les gens vont se fixer de « bonnes résolutions », pour les oublier une fois passée la Ste Dévote ?
Un moment unique dans l’année où l’on souhaite à tout le monde que des bonnes choses, avec sincérité, mais aussi un peu d’hypocrisie dans certains cas ?
Un lendemain sans lendemain ? Le jour d’après qui est le même que le jour d’avant, sauf pour ceux qui se sont mis une cuite d’enfer durant le réveillon et qui ont mal aux cheveux ?

Bref, plus j’y songe, et plus je me dis que le tralala de l’Apinouyair est quand même foutrement surfait, et même un peu inutile.
Pas besoin d’une date sur un calendrier pour souhaiter à un proche qu’il ait la réussite, la santé, le bonheur, et une tonne de joie.
Pas besoin d’une date pour prendre de bonnes résolutions, en espérant que la Force soit avec nous pour les tenir.
Pas besoin d’une date pour étaler des phrases toutes faites dégoulinantes de guimauve, de platitudes éculées sur la santé et la réussite, de poncifs lus et relus 100 fois dont on ne sait pas vraiment s’ils sont sincères tant qu’ils transpirent l’habitude et le manque de créativité.
Pas besoin d’une date dans l’année… Bref, vous avez compris où je veux en venir.

Alors oui, chers lecteurs, je vous souhaite quand même à tous d’excellentes choses, toutes celles qui vous passent par la tête, et même les autres. Je vous souhaite aussi toutes les bonnes blagues, les facéties, les galéjades, les calembours et gauloiseries du monde.
Parce que rigoler, c’est la santé !
Mais surtout, je souhaite que la Force soit avec vous afin que vous puissiez accomplir vos rêves. Non pas seulement y penser fort jusqu’au 27 janvier, puis les oublier jusqu’à l’année prochaine. Il ne s’agit pas là de bonnes résolutions, mais de buts à atteindre.
Je souhaite à celui qui lance la bonne résolution de perdre du poids, qu’il se fixe un but, genre -5 kgs avant l’été, et qu’au lieu de prendre l’ascenseur, monte à pied par les escaliers.
Je souhaite à celui qui lance la bonne résolution de changer de boulot qu’il démarche toutes les personnes qui pourraient être intéressées à lui, et aille voir ceux qui ont les « pouvoirs » et la « capacité » de le faire changer.
Je souhaite à celui qui veut publier un roman de bosser son texte tous les jours, même un petit peu, et de prendre le temps de démarcher toutes les maisons d’édition jusqu’à ce qu’un éditeur tombe amoureux de son projet.
Je souhaite à celui qui veut progresser, dans quoi que ce soit, de ne rien lâcher, et de poursuivre, encore et toujours.
Je souhaite à celui qui veut gagner au loto bonne chance… Moi j’ai arrêté de compter là-dessus.
Bref, les bonnes résolutions, c’est bien. Se sortir les doigts du fondement, c’est mieux.
Je vous souhaite donc à tous la Force (c’est le thème du moment en même temps), d’avoir le courage d’écrire votre propre histoire, afin de rendre le monde un peu plus sympa, et non de subir le cour des choses, laissant le coté obscur envahir tout.
Et surtout de le faire en compagnie des personnes qui vous sont chers.

Bonne année 2016, et surtout merci de venir sur ce blog lire mes délires, et regarder mes photos de Lego !

PS : ci-dessous plein de petites images que j’aurai pu vous mettre pour la Bonne Année. Je ne les ai pas choisi par hasard, c’est plus ou moins tout ce qui devrait faire mon année 2016.

 

Publicités

2 commentaires sur “Augüri sciurii a tüti per l’anu noevu 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s