Vive le #RaysDay 2015

Aujourd’hui, samedi 22 aout 2015, Ray Bradbury aurait eu 95 ans. Sauf que l’auteur de Fahrenheit 451est mort en 2012, laissant derrière une farandole de romans et de recueils, ainsi que le souvenir d’un amoureux des livres et de la lecture. Et pour cet anniversaire est organisée une journée consacrée à la lecture, au plaisir de lire, et de le partager.
save-the-date-books-1024x643

Le principe du Ray’s Day ? L’espace d’une toute petite journée, oublier l’aspect business, le livre côté industrie, et se focaliser sur l’échange et le partage.

Lancé l’an dernier par Neil Jomunsy, auteur de l’excellente série « Jésus contre Hitler », mais aussi du Projet Bradbury (publication d’une nouvelle par semaine durant toute une année), le Ray’s Day rassemble des amoureux de la lecture donc, utilisant comme vecteur principal de diffusion la puissance des réseaux sociaux, et notamment Twitter, dont le hashtag #Raysday est apparu dans les « trending topics » du jour.

Pour ma part, cette année encore je donne dans le partage, en allant un poil plus loin que l’an dernier, où je n’avais fait circuler qu’un de mes textes (depuis mis hors circuit pour retravail en profondeur).
Rayon lecture, je profite donc de ce jour pour partager ma série de nouvelles « Verlan » incluant les 15 épisodes de la saison 1, le premier épisode de la saison 2, ainsi que la galerie de portrait des protagonistes de cette sombre histoire montagneuse.
J’ai aussi fait circuler sur les réseaux sociaux cette petite nouvelle, la dernière en date que j’ai ressortie de mes carnets d’écritures d’il y a 15 ans…

Rayon partage, j’ai aussi eu envie de mettre à jour mon Top 10 de lecture que j’avais monté en 2011, et qui avait besoin d’un petit rafraichissement. Dedans, il y a des romans, des séries, mais aussi des BD, car une bonne bande dessinée, c’est aussi sympa à lire qu’un bon roman. Ce classement n’est évidemment pas définitif, car il dépend beaucoup de l’humeur du moment et de mes récentes lectures…

1/Les lames du Cardinal : La trilogie de Pierre Pevel, un savant mélange de Fantastique et de roman de capes et d’épées… UNE PURE MERVEILLE, complexe au départ avec l’abondance de personnages, mais une fois le nez dedans, impossible de s’en détacher, avec un final épique à couper le souffle. Une des rares séries où j’étais triste en fermant le dernier tome.

2/Les annales de la Compagnie Noire (Glenn Cook) : Une merveille de série. Du « médiéval fantastique » à l’état le plus sauvage, des personnages retors, complexes et attachants, une ambiance géniale et accrocheuse, et un style façon « carnet de bord » unique et savoureux. Malheureusement, le rythme tombe un peu au bout du quatrième volet, et les suivants n’arrivent pas à se hisser au niveau de la trilogie de départ.

3/Batman Eternal : Série de 52 comics tournant autour du chevalier noir de Gotham, écrite par l’excellent Scott Snyder (La cour des hiboux). Elle raconte comment le commissaire Jim Gordon, après avoir accidentellement tué une centaine de personnes, se retrouve condamné à la prison. Premier acte d’une gigantesque machination ayant pour but de détruire Bruce Wayne, ses alliés, sa ville…
C’est ma lecture du moment, un vrai coup de cœur qui m’a scotché dès les premières planches.

4/Sin City (Franck Miller) : autre série culte, une bande dessinée d’une rare qualité, tant par les histoires accrocheuses et noires, que par le style visuel, unique et génial. Je suis tout particulièrement fan du dernier épisode, « L’enfer en retour », avec le passage « tout en couleur » du soldat drogué qui a des hallucinations.

5/ Fight Club (Chuck Palahniuk) : Le film est génial, mais le livre l’est encore plus. Les méandres les plus tordus des réflexions de Jack (si tel est le nom du narrateur…) sont explorés (choses difficilement faisables à l’écran), avec un style trash caractéristique de l’auteur américain, et une critique de la société vive, et terriblement bien ciblée.

6/Ca sent le sapin (San-Antonio) : Je mets celui-là pour deux raisons simples. D’une part, pour marquer mon attachement à la série des San-Antonio (j’en ai lu plus d’une centaine). D’autre part, si je détache celui-là (alors qu’ils ont tous la même valeur « artistique » et « scénaristique », à de rares exceptions), c’est surtout parce qu’il a une valeur sentimentale pour : je l’ai lu le soir où ma fille est née, en attendant qu’elle daigne bien sortir la coquine ! J’aurai aussi pu mettre « Le pétomane ne répond plus » qui est l’opus qui m’a fait découvrir ce truculent et ô combien génial auteur.

7/Animae : série de 4 romans écrite par la fort sympathique Roxane Dambre, racontant les tribulations de Lou, une métamorphe au sein de la DCRI, les services secrets français. Série excellente et trépidante durant les 4 (trop court) tomes qui vous emmèneront à travers les rues de Paris à la chasse aux Chalcrocs (loups-garous un peu plus évolués) en compagnie de la pétillante Lou, de ses amis, de son fiancé, et de sa famille…

8/V pour Vendetta (Alan Moore) : vieille BD avangardiste apocalyptique, elle se distingue par son traitement, une société futuriste fasciste presque prophétique sur le fond et sur la forme, et un héros masqué (dont on ne découvrira ni l’identité ni le visage), aussi littéraire que brutal, aussi poétique qu’ingénieux, aussi manipulateur que génial. Je ne m’en lasse pas !

9/Le meurtre de Roger Ackroyd (Agatha Christie) : Parce que dans l’ordre chronologique des auteurs qui m’ont captivé, c’est l’ami Hercule Poirot qui peut se targuer d’avoir éclairé mon enfance. Avec les fameux « Dix petits nègres », cette enquête là est vraiment unique, de par la manipulation que fait l’auteur pour emmener le lecteur par le bout du nez, et lui coller une grande claque dans le final.

10/Les yeux du dragon (Stephen King) : Un Stephen King atypique, épuré de toute scène d’horreur, mais extrêmement travaillé, avec une tension, et une maitrise très « Kingesque ». Un vrai conte que l’auteur a écrit spécialement pour les treize ans de sa fille, et dans lequel il dit avoir « donné le meilleur de lui-même ». C’est très vrai

D’autres auteurs ont certainement partagé plein de choses intéressantes et fraiches, je vous encourage donc à les retrouver en suivant le tag du #Raysday sur Twitter.

Bonne lecture à tous, et excellent Ray’s day !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s