C’est parti pour l’avent-ture #21

Le compte à rebours est lancé ! Noël approche à grands pas, le calendrier tant attendu chaque année par les enfants (et les parents) est de retour. Et cette année, comme les années précédentes, je ne vais pas manquer de vous étaler jour après jour le calendrier de l’avent du blog (avec un méga bonus exclusif sur instagram)

Le lien du jour : Va te faire conjuguer

Le tweet du jour :

https://twitter.com/EarthPix/status/546538598343135232

L’extrait du jour :Les coups de haches de Gui Meuhly (Nouvelle – à lire ici)

Alors Gui Meuhly s’impatiente.
Il le sait, avec le bol qu’il a, et ce malgré sa très grande petitesse, il est capable de se faire tuer avant même la bataille, par un boulet mal placé. Alors plus le corps à corps viendra vite, mieux c’est.
Car Maître Guy Meuhly est un nain. Un de ceux dont on raille, dont on se gausse. Son père, forgeron, lui ayant taillé une cotte de mailles à sa taille, il s’est enrôlé dans l’armée monégasque, afin de guerroyer et de mettre fin au plus vite à sa pathétique existence de façon utile. Mais Guy Meuhly est un être spécial. Dotés d’une force de caractère sans précédent, d’un courage sans faille, lui et sa hache font merveille dans les mêlées, tant et si bien qu’il est toujours vivant, et qu’il est maintenant respecté de tous.
Et encore une fois, il se trouve en première ligne. Du haut des remparts, il observe l’armée génoise. C’est une masse énorme, noire, rampante, qui se meut petit à petit, convergeant vers un seul point : la porte du Rocher. Le silence au niveau de la forteresse est assourdissant. Chacun est à son poste, regarde, et attend. Les armées noires s’avancent, et une fois à distance respectable, s’arrêtent. Tout le monde s’observe… Grand moment de solitude…
Afin de mettre la pression comme on dit, les soldats génois frappent le sol de leur lance. Quel vacarme !
Gui Meuhly ne tremble pas. Il a trop hâte de désentripailler du génois pour s’arrêter à un concert de lances. Mais les quelques soldats à côté de lui laissent transpirer leur peur. C’est palpable, ils sentent que la fin est proche.
Cela rappelle à Gui Meuhly le petit fermier avec qui il a passé la soirée d’hier. Celui-ci avait attiré l’attention de notre nain par sa façon gauche de tenir son épée. Il s’était porté volontaire pour défendre la citadelle après qu’un obus a frappé la maison de ses parents, emportant son père et deux de ses frères, laissant sa mère seule et sa sœur estropiée. Alleth, fils de Hamma, voilà comment s’appelait ce minot. Il désespérait de voir la lune pour la dernière fois, car selon d’autres soldats, il n’y a plus d’espoir. Maître nain, malgré son côté rustre, usa du peu de psychologie qu’il avait pour tenter de persuader ce jeune guerrier qu’il y a toujours de l’espoir. Ils discutèrent de l’art de la guerre pendant une grande partie de la nuit. Ce matin, Gui ne l’avait pas revu. Il espérait que le petit passe la journée, même si cela risquait de lui être très dur. Si le Rocher est toujours monégasque ce soir, seuls les plus braves seront encore debout, seuls les plus vaillants et les plus courageux lutteront jusqu’au bout.
Et parmi ceux-là, nul doute qu’il y aura Lucien Grimaldi, qui non loin de là place ses hommes. Il met en joue les quelques archers, vérifie que les cuves à huile bouillante, poix chauffée et autres délices culinaires sont prêtes à faire de la friture génoise. Il vocifère et encourage ses soldats. En gros, il montre l’exemple !
Pendant ce temps-là, le ballet des lances génoises continue.
Un archer, probablement plus nerveux que les autres, laisse filer sa flèche qui va se planter dans le coup d’un génois, l’arrachant à la vie aussi sec.
Le vacarme cesse aussitôt.
Et les Génois se lancent vers la forteresse. La Bataille commence… »

Le Légo du jour :

IMG_2267

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s