C’est parti pour l’avent-ture #14

Le compte à rebours est lancé ! Noël approche à grands pas, le calendrier tant attendu chaque année par les enfants (et les parents) est de retour. Et cette année, comme les années précédentes, je ne vais pas manquer de vous étaler jour après jour le calendrier de l’avent du blog (avec un méga bonus exclusif sur instagram)

Le lien du jour : Lego ideas

Le tweet du jour :

L’extrait du jour :Ombre et lumière (Novella – en cours de réécriture)

On est en plein mois de décembre, et le type qui vient d’entrer dans le pub porte un bodywarmer bleu marine, un t-shirt à manches longues gris délavé, une paire de d’Air Jordan noires et rouges et un abominable short vert ! De nos jours ils appellent cela un pantacourt, ou un corsaire. Moi j’appelle ça un short, et j’en ai mal aux yeux rien que de le regarder. Mais le pire dans tout cela, c’est qu’il vient directement à ma table te s’assoit en face de moi.
« C’est toi Didier ? »
Il répond par l’affirmative, un peu gêné, un peu effarouché. Je ne sais pas si c’est moi qui l’intimide, ou si c’est le lieu un peu particulier qui le dérange.

Nous sommes au Ship and Castle, pub irlandais s’il en est que l’on trouve un peu par hasard quand on se balade au bout du bout du port de Fontvieille. Ils sont très nombreux même à être passés devant sans vraiment le voir. Dans ce coin là, il y a le célèbre Beef Bar, le Gerhards, autre bar bien plus fréquenté, il y a la digue qui offre une vue des plus romantiques sur la mer et le rocher, il y a des places en épis très pratiques pour se garer. Et enfin, l’ordre des priorités passe par le Ship and Castle, bar où il fait pourtant bon de se retrouver pour noyer sa déprime dans une outre de Forsters.
Composé d’une vaste terrasse, et d’un petit réduit où trônent le bar, le fut de bière, deux banquettes et quelques tables. La télévision diffuse bien souvent des matchs de foot ou de rugby. Rarement surpeuplé, ce petit pub survit depuis plus d’une quinzaine d’année malgré sa situation géographique peu avantageuse, et son charme caché bien profondément. Si j’ai choisi cet endroit comme lieu de rendez-vous avec le blogueur, c’est bien parce que c’était le seul lieu à Monaco où j’étais sur de jouir d’un certain calme, et d’avoir l’avantage du terrain sur le jeune. C’est un habitué de la Brasserie, du Black Legend, peut-être même du Jimmy’z. Mais dans ce rade, c’est moi qui ai la main.
Voulant jouer les grands, il commande une bière. Je lui rappelle qu’il est dix heures du matin, et appuie la chose en commandant un café. Il se désiste et commande un coca. Je marque un point. Il me regarde, ne sachant pas trop par où commencer.

Le Légo du jour :

IMG_2173

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s