C’est parti pour l’avent-ture #7

Le compte à rebours est lancé ! Noël approche à grands pas, le calendrier tant attendu chaque année par les enfants (et les parents) est de retour. Et cette année, comme les années précédentes, je ne vais pas manquer de vous étaler jour après jour le calendrier de l’avent du blog (avec un méga bonus exclusif sur instagram)

Le lien du jour : Gouttes d’ambre

Le tweet du jour :

L’extrait du jour : Une fin de loup (Nano 2011 – en correction)

Des poubelles… Fabuleux ! Je me suis fait assommer puis jeter comme le premier détritus qui traîne. On est tous pareil ici, mon cul !
Une petite tête émerge par le trou au dessus de moi. Un rat géant… Logique. Il me dégage suffisamment le passage pour que je puisse à nouveau bouger le deuxième bras. Cinq minutes après je suis extrait de là. Juste ce qu’il faut pour constater les dégâts. Plus de pantalon, plus de chemise, je suis en caleçon au milieu des poubelles.
Le rat géant qui m’a sorti me regarde avec un air craintif.
« Attendez, en dégageant les déchets, j’ai vu quelque chose qui pourrait vous être utile… »
Il plonge la tête la première dans le tas de poubelles. Remue ménage, déchets qui volent, puis il ressort, brandissant fièrement un horrible short vert.
« Ça devrait pouvoir vous habiller. »
Je prends la fripe, l’enfile et la fais tenir un peu comme je peux, le short étant clairement bien trop grand pour moi, avant de le remercier avec toute la sincérité hypocrite dont je suis capable.
« Appelez-moi Tokar Tee, je suis un tilicoua, pour vous servir.
— Un Tili quoi ?
— Tilicoua, dans votre langage humain, un rat géant, doté d’intelligence et de parole. On doit être une centaine à peine grouillant sur le marché. Notre race est en voie d’extinction. »
L’étrange petit personnage me regarde avec un air de supplication. Je ne sais pas trop ce qu’il veut, il pourrait m’être bien utile.
« Savez-vous comment j’ai atterri là ?
— Pas le moins du monde mon bon messire. J’ai juste vu la pile bouger avant de vous entendre crier. Vous avez de la chance que je sois passé par là, car pas grand monde ne vient par ici. C’est à cause des odeurs… »
Je suis bien avancé moi.
« En tout cas, vous avez bien eu de la chance d’être planqué là-dessous. Certains s’en sont bien moins sorti que vous.
— Qu’est ce qu’il s’est passé ?
— Un monstre, un truc énorme et super violent, a débarqué dans le marché, dans le quartier des fleurs pas très loin d’ici. Je n’en sais pas plus, mais la rumeur prétend qu’il s’en serait pris à plusieurs personnes avant de se volatiliser sans que personne ne sache d’où il est sorti, et où il est allé… D’ailleurs, on nous a conseillé de pas trop trainer, s’il revenait, on serait vites tous sans défense. »

Le Légo du jour :

IMG_2033

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s