20131221-120629.jpg

Le lien du jour : Le projet Bradbury

Le tweet du jour :

L’extrait du jour :

« Monseigneur, monseigneur ! Quelle joie de vous voir ici créfieu !». C’est ainsi qu’Albert 1er, Prince de Monaco, fut accueilli par l’élite scientifique qui effectuait depuis plusieurs semaines des fouilles mandatées par le Prince himself sur le site archéologique de la grotte Grimaldi, à la frontière italienne. Les chercheurs ne désespéraient pas de trouver quelques vestiges paléolithiques, néolithiques, mésolithiques, préhistoriques … Enfin bref, des débris très très très anciens !

Baaaaaaaaarouar est une fille espiègle. Son père, le grand Bouharouuuuum est le plus grand chasseur de leur tribu, qui s’est installée dans une grotte face à la mer, non loin d’une grande langue de terre qui s’avance sur la mer, dont les alentours regorgent de bestiaux aptes à être mangés, cru bien sur. Baaaaaaaaarouar donc, est une fille d’un bon mètre cinquante six, soit très grande pour son époque, les yeux d’un bleu qui n’est pas sans rappeler la mer, et le sourire qui fait se dresser le cache peau en tégument de bête de tous les mâles qui ont eu la chance de le croiser. Et comme son père, c’est une excellente chasseresse qui n’hésite pas à aller affronter toutes sortes de bêtes poilues à longues dents. Et en ce beau matin de fort fort fort fort fort fort longtemps avec JC, elle était partie avec la ferme intention de ramener un Mammouth pour le banquet de ce soir, malgré les supplications de sa mère, la gravosse Bourrrraaaaaaaaaaiiiiii, qui a peur quand sa petite fille s’en va toute seule.

La grotte de Barouar – Nouvelle sortie tout droit des méandres d’une pile de brouillons…

Advertisements