20131207-081410.jpg

Le lien du jour : Le forum Co-Lecteur

Le tweet du jour :

L’extrait du jour :

Une fois dedans, deux choses viendront frapper vos sens. Tout d’abord les odeurs, et quels arômes ! Derrière quelques relents de cigares, et fritures et de pet sec, votre activité olfactive sera émoustillée par les effluves de camphre, d’anis ou de paprika que dégagent les murs de cette bâtisse. Ensuite, les bruits. Le plafond bas et légèrement incliné assurant une sonorité particulière, la musique du fond, des accords de guitares espagnoles, de violons tsiganes, mais aussi de cornemuse écossaise viendront bercer vos ruches à miel sans que le brouhaha de la populace ne vienne en perturber la moindre note.
Et pourtant la populace est fort nombreuse. À l’entrée, en haut des quelques marches donnant accès à la fausse mondaine, vous trouverez quelques philosophes peu enclins à se fondre dans la foule, qui échangent leur point de vue autour d’un verre d’eau ferrugineuse, ou de liqueur de citron :

« Diable, Platon avait raison dans son allégorie de la caverne, nous autres humains ne voyons que des ombres, rares sont ceux à voir la réalité dans le blanc de l??il
– Ouaip ! Mais Platon n’avait pas accès à ce divin élixir jaune distribué dans cette échoppe.
– En effet, et je dois l’admettre, c’est bien cette liqueur au citron qui désenclave l’esprit de l’homme et l’ouvre sur la réalité de l’existence de l?être de l’homme !
– Malheureusement, il est quand même terrible que de constater combien observer le réel avec assiduité pendant plusieurs heures nous file un mal de tête hautement carabiné et nous force à des épanchements urinaires forts fréquents.
– Oui, mais le réel est à ce prix
– Alors, mes amis, ne boudons plus notre plaisir et levons notre verre à cette révolution de pensée que j’oserai nommer l’allégorie de la taverne ! »

Celui qui a vu monter Carlo (nouvelle historique, ou pas disponible sur Ipagination)

Advertisements