hans-zimmer-pirates-des-caraibes-4-la-fontaine-de-jouvence-b-o-fQuoi ? Encore un titre d’Hans Zimmer ? Fichtre, diantre, il en a pas marre ? A croire qu’il n’existe qu’un seul compositeur digne de ce nom en ce bas monde… Et ben non, et comme je suis sur mon blog, et que c’est ma rubrique, je fais ce que je veux.
Déjà, ce n’est que la 5ème BO de Zimmer qui passe au crible dans ces lignes depuis Aout 2012 (Dark Knight risesSherlock Holmes – Game of shadowsLe roi lion et Man of steel). Même pas une sur deux. Bref.
Aujourd’hui, je me penche sur le dernier opus de la série « Pirates des Caraïbes », qui selon moi, est le meilleur des 4 (en balance avec le premier), et surtout sur sa BO, qui elle est loin, très loin devant les autres, enfin, les trois premières. Comme si, en faisant vieillir ses partitions, Hans Zimmer savait comment les améliorer tout en gardant la force qu’elles contiennent.

Dans la BO de « La fontaine de jouvence », on retrouve tout ce qui a fait le succès des compositions des films de Jack Sparrow. Le thème du pirate, évidemment, est reprit à plusieurs reprises, dans « guilty of being innocent of being Jack Sparrow », « Mutiny », « The pirate that should not be » (mais dans une version revisitée), « Palm tree escape » (là aussi, fortement revisité). D’autres thèmes sont du déjà vu. « Black Beard » fait penser à une sorte de mix entre le thème de Barbossa du premier opus, et certains passages du Hollandais volant de l’opus 2 notamment. Idem pour « On étranger tide », le morceau éponyme de la BO, avec des rythmes épiques proches de ceux entendu dans les opus 2 et 3.
On peut relever le très Zimmérien « Mermaids (piste de 8 min), couvrant toute la scène avec les sirènes, commençant par un rythme sombre et envoutant, et finissant par des notes épiques et rythmées, le tout sans qu’il y ai le moindre manque de cohérence quelconque.
Mais là où Hans Zimmer fait très fort, c’est qu’il rehausse un score et des thèmes déjà connus et apprécié, en ajoutant ce petit quelque chose, cette touche extérieure qui va si bien. Il est déjà largement coutumier du fait, souvenez vous de Lisa Gerard dans le score de Gladiator, qui fait passer cette compo du rang de très bon score à celui de légende. Ici, il s’agit des guitaristes folkloriques Rodrigo y Gabriela, dont les apparitions sur la BO sont tellement bien agencées qu’elles semblent naturelles et évidente. On les retrouves sur le très hispanisant Angelica, thème du personnage joué par Penelope Cruze, ou encore sur le très brillant « Palm tree escape », climax de la Jack-Sparrowtitude, et à mon sens le meilleur morceaux du score.
C’est morceaux joués à la guitare viennent aussi coloré d’autres thèmes, comme « The pirate that should not be », « South of heaven’s chanting mermaid », « Angry and dead again »,  portant ainsi une évolution presque « naturelle » des sonorités déjà entendu dans les précédents opus de « Pirates des Caraïbes ».
Enfin, le « End Credit » résume assez bien le score, avec le thème de Jack Sparrow du premier opus revisité à la guitare et quelques sonorités épiques puisées dans les scores passés.

A la fin de l’album, un peu comme à son habitude désormais, Hans Zimmer livre certains morceaux (ici, un assez grand nombre par rapport à d’habitude) remixés en mode électro. Les compos sont assez inégales, pour ma part, j’aime bien le remix d’Angelica, et celui de Palm Tree escape.

La Bo du mois d’Aout : Star Wars Trilogy
La Bo du mois de Septembre : Dark Knight rises
La Bo du mois d’Octobre : Tron Legacy
La Bo du mois de Novembre : Squids Wild West
La Bo du mois de Décembre : The Hobbit, An unexpected journey
La Bo du mois de Janvier : Sherlock Holmes – Game of shadows
La Bo du mois de Février : Drive
La Bo du mois de Mars : Alice au pays des merveilles
La Bo du mois d’Avril : Le roi lion
La Bo du mois de Mai : Iron Man 3
La Bo du mois de Juin : Cars 2
La Bo du mois de Juillet : Man of steel
La Bo du mois d’Aout : Mon top 10

Et n’oubliez pas, pour retrouver toute l’actu du cinéma, et plus encore, c’est sur SallesObscures

Advertisements