La réunion à l’école

IMG_6968Comme j’en parlais en fin du mois dernier, Babounette est donc devenue une grande, et elle a franchi le pas pour entrer à l’école. Pour ceux qui s’inquiètent, tout s’est très bien passé pour elle, elle s’éclate avec ses copines, certaines qu’elle connaissait déjà de la crèche. Malheureusement, il y en a un qui à pas trop bien digéré sa rentrée, c’est le gars mézigue. Et pour cause, je suis encore en train d’essayé de compter les dents que j’ai perdu suite à la réunion parent / encadrement de la veille de la rentrée…

Avec un peu de recul, tout était prévu pour que cette réunion me fasse mal aux ratiches. Déjà, programmer ça un vendredi soir, après une longue semaine, ce n’était pas une bonne idée. Ensuite, elle a duré 2 plombes. Un vendredi soir, deux plombes assis sur des bancs miniatures, à écouter la directrice, puis l’infirmière, puis la maitresse 1, puis la maitresse 2, puis la maitresse de langue, puis re-la directrice… Bref, programmer ce genre d’épreuve un vendredi soir, c’est stratégiquement pas l’idéal.
Après une bonne plombe bien débordante de ces longs monologues monocordes à encéphalogramme plat, nous avons eu droit à une visite éclair de l’école, où la garderie est étrangement nommée « salle de confinement », où les marches sont aussi petite qu’est grand le risque de se vautrer en les escaladant, le tout pour finir dans une classe, à nouveau sur des chaises rikiki, à écouter la maitresse 2 nous raconter probablement les seules choses intéressantes de la réunion : comment ça va se passer en classe au quotidien.

Oui, si je dis bien les seules choses intéressantes de la réunion, c’est que tout ce qu’on a encaissé auparavant fut aussi difficile, que sauvagement dépressif. Non parce que bon, sans porter outrage à l’admirable travail que doivent réaliser la directrice et tout son encadrement, mais la première heure de discours était presque à dégouter les parents d’avoir foutu les enfants à l’école…
D’entrée de jeu, on a eu droit à un premier coup de pression : « C’est l’école, ce n’est pas une blague, c’est la rentrée c’est important. » Avec le recul, ce préambule était juste l’introduction parfaite avec ce qui a suivi.
Ensuite, petite pause syndicale avec la représentante de l’association des parents d’élèves, qui en l’échange d’une cotisation, te promet un calendrier et d’autres réunions à pas d’heure le soir en semaine que t’as quand même autre choses à foutre…
La directrice reprend la parole, et là, elle se transforme en Rocky Balboa, enchainant les uppercuts aux mentons de la soixantaine de parents médusés, voire même un peu affolé pour certains.
Donc en vrac, nous avons eu droit :

  • A une série de reproches sur le fait que les parents ne lisent pas le cahier de liaison,
  • A une série de reproches sur le fait que les parents confondent l’infirmière de l’école avec la pédiatre de famille
  • A une série de reproches sur le fait que les parents coupent leur téléphone quand l’infirmière appelle
  • A une série de reproches parce que les parents amènent leurs enfants avec la couche alors que c’est interdit
  • A une série de reproches parce que les parents trichent sur leurs attestations pour que les enfants soient obligé de rester à la cantine
  • A une série de reproches parce que les enfants restent trop longtemps à la garderie, surtout le soir,
  • A une série de reproches parce que les parents donnent en vêtement de rechange des shorts l’hiver et des pantalons l’été
  • A une série de reproches parce que les parents donnent des gouters périmés à leurs enfants

Une fois ces enchainements terminés, elle se mit dans un coin, fixa son assistance… Et comme certains n’étaient pas suffisamment livides, elle se lança dans une seconde offensive.

  • Les absences exceptionnelles hors vacances scolaires (genre vacances aux Maldives en plein mois d’octobre) devront faire l’objet d’un courrier circonstancié qui sera transmise à l’administration compétente qui jugera en son âme et conscience…
  • Ensuite, les vilains parents qui ont des enfants qui tètent encore la sucette (la mienne par exemple) ont été forcés de lever le doigt, afin que la foule dévisage ces hérétiques.
  • ours-peluche-dort-doudouLes doudous, ces chers être protecteurs qui veillent sur nos enfants depuis le berceau, et bien il ne faut pas qu’ils soient trop gros, car sinon, ben ce n’est pas bien (en même temps, ce n’est généralement pas les parents qui choisissent.)
  • L’école, c’est en fait un peu comme la garde à vue. Les enfants n’ont le droit ni aux ceintures, ni aux chaussures à lacets. Quant aux salopettes Dolce et Gabana, c’est à éviter, surtout au moment de la pause pipi.
  • Pour les parents suffisamment débiles, ou pour les enfants trop précoces, le téléphone portable est interdit. Par contre, aucune précision pour savoir si ma fille de 3 ans peut venir avec son iPad…
  • Enfin, cerise sur le gâteau, le super coup final qui achève l’adversaire et l’envoi dans les cordes, la pensarde faisant du yoyo entre les deux oreilles, elle nous annonce froidement que pour la fête des pères/mères, nous n’aurons pas droit au collier de pâtes…

Donc voilà, si on écoute la Directrice de cette haute entité de l’éducation des tous petits, nous, parents, nous ne sommes que des tricheurs, des truqueurs, des menteurs, des mauvais bougres, des crétins, et des incapables…
Certes, toutes les choses dont elle nous a parlé, que tous ces exemples qu’elle largement généralisé à tous les parents présents ce soir-là (une grosse soixantaine), sont constitués d’une somme d’épi-épisodes isolés qu’elle a certainement rencontré au cours de sa longue carrière de responsable, et chose qui est à mettre en contraste avec nos courtes carrières de parents d’enfant de 3 ans. Mais quand même : sortie de là, j’avais sacrément les glandes.

Une fois en classe avec la maitresse 2, tout s’est beaucoup mieux déroulé, hormis une nouvelle quantité de papiers à remplir. J’ai appris notamment que dans la classe de ma fille, il y aura 24 enfants, pour 11 nationalités différentes.
Nous avons eu des précisions sur les heures de la pause pipi (oui oui, tous les matins, 9h15…) de la pause récréation/goutter, l’heure de la cantine, de la fin de la classe, des cours d’initiation à l’anglais (ça c’est un vrai super plus quand même), des séances de « sport » quotidienne.
Grand moment, elle nous a enfin parlé du « cahier de chants », avec les chansons que les enfants vont apprendre à l’école et que les parents vont devoir faire répéter à la maison, comme autant de prémisses de nombreuses tentatives de suicides… Ainsi font, font, font, les petites marionnettes…

Enfin, elle la lucidité de conclure de la sorte : « Je sais que cette réunion est angoissante, mais tout va bien se passer ».
Ce soir-là, j’ai compris un truc : ce n’est pas la rentrée des classes qui est traumatisante… C’est la réunion de pré-rentrée … Ces deux plombes assis sur des bancs/chaises miniatures à en prendre plein la poire m’ont paru durer toute une vie… Claqué nerveusement, je pars de la avec le dos en compote et le fessier douloureux, les dents branlantes et le moral en berne.
Et alors que j’étais serein quant à la rentrée de ma fille, le doute désormais m’habite…

PS : Avec le recul, il est vrai que par chez nous, nous avons la chance et l’honneur d’avoir un système scolaire extrêmement performant, avec des taux de réussites au Bac et aux Bts (compta, secrétariat, hôtellerie…) parmi les plus élevés de l’hexagone. Cette réussite qui garanti quand même pas mal de choses pour nos enfants et un bon sac de sérénité pour les parents, demande probablement en échange quelques sacrifices et autres compromis. Mais bon, je m’attendais pas à en prendre autant dans la poire pour la rentrée de la première section de maternelle…

13 commentaires sur “La réunion à l’école

  1. Bon courage Papa ! C’est que le début. Je me fais personnellement beaucoup de souci pour l’avenir de nos enfants quand je vois que la plupart des enseignants n’assurent même pas le minimum syndical, ce pour quoi ils sont payés : l’apprentissage des règles. En tant que parent d’enfant hyperactif, je te préviens : accroche ta ceinture et bienvenue dans la matrice !! c’est délirant… genre si j’étais Dexter ([mode addict on] saison 8 le 10/10 sur Canal+ [mode addict off]), je crois que l’effectif de l’Education Nationale serait méchamment entamé ! Bref… Courage. Et pas de gros mots !

    J'aime

    1. Par chance pour moi, nous avons moins de soucis avec l’éducation nationale monégasque, qui assure quand même un niveau fort élevé en matière d’éducation, avec des pourcentages de réussite aux diplomes (Bac, Bts) parmi les meilleurs de l’hexagone…
      Mais c’est vrai que pour le coup, je m’attendais pas à manger autant pour la première année d’école de la petite…

      J'aime

  2. Je vois que c’est une sacrée étape et sportive en plus..
    Moi mon petit n’est qu’à son 9ème mois, c’est pas encore pour demain l’école…
    La vaccination a Monaco c’est comment ?
    Des vaccins obligatoires ?

    J'aime

    1. Tu vas voir, ça va vite arriver l’école, très vite 🙂
      Pour la vaccination, nous avons fait vacciner la petite pour un maximum de choses dès son plus jeune âge, histoire d’être tranquille. Bilan, elle a quasiment jamais été malade pour l’instant.

      J'aime

      1. Ils se sont des « amis » vachement tôt. Babounette a les deux mêmes copines depuis la première année de crèche. Il fallait les voir lors de la rentrée, quand elles se sont vue après les deux mois d’été…

        J'aime

  3. Hahahaha !
    T’as pas eu droit à PsychoDirlo, toi. Du genre, ça fait 5 jours que l’école a commencé et sa réunion parents/profs est prévue depuis 15jours (mais on a été averti que le jour de la rentrée, hein), un samedi matin jour où il n’y a officiellement pas classe, alors ma mega fête familiale à l’autre bout de la France prévue depuis 6mois, je peux me la carrer où je veux, et « je pourrai pas dire qu’il se démène pas pour mes gamins ! » comme si j’avais dit le contraire, je lui ai jamais parlé à ce type (PsychoDirlo dans toute sa splendeur)

    En fait, j’ai l’impression qu’ils nous traitent comme des parents angoissées à mort à qui il faut tout apprendre, y compris comment se comporter avec son enfant en dehors de l’école. (Avec moi, c’est pire parce que je parais plus jeune que mon âge, alors on se permet de douter de ma capacité à être une « bonne » mère)
    Parce que de base un parent ne sait pas comment s’occuper de ses enfants et n’ont pas appris à le faire (je suis pas dans un quartier sensible non plus, les gamins ici sont pas des sauvageons qui n’ont aucun repère, ni rien…) et donc, sont comme des enfants à qui il faut apprendre aussi comment ça marche et comment l’école doit devenir le centre de votre vie familiale : la réunion est un piège pour que l’école te pourrisse un peu plus ta vie (je le vois surtout comme une perte de temps : les règles, je les connais, je sais lire le règlement, le carnet, les petits mots qui t’annoncent une grève la veille, merci c’est sympa, quant à ce qu’ils font en classe, ben j’ai pas le choix donc pourquoi je devrais écouter pendant 2h comment il envisage de formater mon gamin pour qu’il entre dans le système ? Si je l’avais, je discuterai, mais comme ce n’est pas une option, je m’en fiche un peu et je fais comme je veux chez moi)
    Mais ça va pas plaire à PsychoDirlo. Surtout quand j’explique à mes enfants que la maîtresse n’a rien à dire en ce qui concerne notre vie familiale et qu’en dehors des horaires scolaires et de l’enceinte de l’école, elle n’a plus d’ordre à donner. Tu parles que ça plaît pas !
    Par exemple, le jour où PsychoDirlo a engueulé l’♂ parce qu’il a pris BB2, 5ans, dans ses bras pour le consoler « Parce que ce n’est plus un bébé ! Monsieur, lisez Dolto » (Là, je lui balance le Complexe du Homard en pleine tête et tous les bouquins qui ont fait de moi une personne relativement asociale. J’adore ma mère, mais Dolto, je lui kiche sa tronche !)
    Ce jour-là, il a franchi la ligne rouge : son domaine, j’y touche pas, qu’il vienne pas nous donner des leçons dans le nôtre. Il n’y a pas de limite d’âge pour les câlins-consolateurs. Et même à 15ans, à 30, à 50, quand il aura son premier chagrin d’amour, ou perdra un pote, ou autre, on le prendra dans nos bras pour le consoler ! (ok, on le portera peut-être plus à ces âges-là :P)

    Chacun chez soi et les moutons seront bien gardés
    (et puis cette manie qu’ont les fonctionnaires de faire des réunions qui durent 3 plombes pour se plaindre/congratuler/rien dire de neuf, c’est exaspérant… Ces gens savent-ils la valeur du temps qu’ils nous font perdre ?)

    Allez ! Bon courage (vivement qu’ils soient en fac, ils se débrouilleront tout seuls et y’aura plus de réunion parents/profs ! \o/ )

    J'aime

    1. Wou, la réponse plus longue que mon article en lui même :p

      C’est clair que, comme c’était déjà un peu le cas avec la crèche (notamment au début), ils nous traitent comme des parents angoissés et un peu neuneu. C’est dommage une telle généralisation. Certes, ils y a des parents psycho-rigides, angoissés et profondéments idiots, et s’ils nous ont parlé de tout cela, c’est qu’il y a déjà surement dû avoir des crétins venu avec un yahourt périmé en guise de goutter ou un short de rechange eu plein mois de février…
      Mais ça doit être des cas isolés, et pourquoi généraliser à tous les parents, quitte à nous faire passer pour des débiles ?

      Et comme tu le dis, on sait tous lire, on a eu le règlement (et on a même signé attestant qu’on l’a lu…)

      J'aime

  4. Ici la réunion a duré 1 heure avant la visite de l’école (c’est là que je suis partie, parce qu’avait déjà visité). Mini discours du directeur puis maitresse d’Anglais, maitresse 1, aide maternelle et assistante garderie. Le tout succinct et droit au but.
    Je l’ai trouvée cool la réunion, pas de leçon de morale et pourtant c’est une école semi-privée catholique. On nous a même encouragés à profiter des congés en dehors des vacances scolaires quand c’est possible.
    Par contre le jour de la rentrée on a du attendre 30 min l’arrivée de tout le monde pour 2ème mini discours du directeur + l’infirmière puis appel au micro des enfants par le directeur.
    Heureusement que VAP (ce sont les initiales de ma fille, Jartagnan devrait la reconnaitre), a retrouvé un groupe de 8 copains de la crèche.
    Dans cette école il y a une seule classe par niveau, alors l’appel au micro c’était un peu trop. Du coup, arrivée en retard au boulot… on avait que ça à faire!!
    Ce qui un peu perturbant par rapport à la crèche c’est qu’on ne sait pas si l’enfant a mangé , ni si il a dormi. Chez nous c’est une petite mangeuse et petite dormeuse, alors le soir on fait comme on peut. Mais on va prendre le rythme… en fin j’espère.
    Sinon, courage à tous, c’est parti pour au moins 13 ans, voir plus …..

    J'aime

    1. J’espère que la rentrée s’est bien passé pour la petite.
      Apparemment, chaque directrice à sa façon de fonctionner. Ya du bon et du mauvais partout je pense. Mais c’est vrai que se faire traiter de mauvais parent n’est jamais agréable à entendre.

      Pas cool pour le jour de la rentrée. Nous c’était RDV directement dans les classes concernées (l’appel avait été fait le vendredi soir lors de la réunion en fait). Entre la maitresse qui essayait de récupérer les derniers papiers manquant, l’aide maternelle qui gérait les parents et les enfants au mieux… Bref, un peu une scène de guerre avec des cris, des pleurs … Et quelques enfants qui jouaient dans leur coin, dans leur bulle… Dont la mienne :p

      J'aime

      1. Oui, la rentrée s’est bien passée. Mais les jours suivant et encore ce matin ce n’est pas la même motivation que pour aller à la crèche. Comme il y a encore des enfants qui pleurent cela la perturbe un peu, je pense qu’il faut qu’ils trouvent de nouveaux repères. Ils étaient à la crèche depuis quasiment 3 ans et là tout est nouveau sauf, et heureusement, le groupe de copains qui se retrouve.
        J’espère que l’on se croisera pour se donner des nouvelles et que les filles se revoient de temps en temps.

        J'aime

Répondre à Paumadou Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s