Le code de la route, quoi que c’est ?

Notre histoire est tout ce qu’il y a de plus classique. Une ligne droite, tout ce qu’il y a de plus droit. Cette ligne droite recouverte de goudron est séparée par une ligne blanche tracée à la peinture. Au milieu de cette ligne droite, sur le coté gauche, l’entrée d’un parking. Devant cette entrée de parking, trois petits pointillés indiquent que les automobiliste de la voie de droite peuvent couper la ligne continue afin pouvoir pénétrer dans ce havre de paix.

Notre scène prend place dans cette endroit. Ce parking, c’est mon parking. La voiture qui vient depuis la voie de droite, et qui a mis son clignotant à gauche pour s’engager dans le parking, c’est la mienne…

Par contre, je ne connais pas l’empafé qui, en scooter, a essayé de me doubler au moment où je braquais pour m’engager dans mon parking. Je ne l’ai vu qu’après, quand il s’est mis à klaxonner comme un âne, et à gesticuler derrière moi, râlant et m’insultant tant qu’il pouvait (le doigt tendu fièrement en l’air était sans équivoque).

Cher monsieur, n’ayant pas eu le temps de descendre de ma voiture pour vous expliquer ma façon de flatuler, je le fais ici, n’ayant rien à cacher de votre sombre bêtise.

– D’une part, mon véhicule Renault est équipé, comme tous les véhicules 4 roues à moteur standard, de clignotant. Des petites loupiotes oranges qui s’allument, s’éteignent, s’allument, s’éteigne, et vice et versa, sont là pour indiquer le coté sur lequel la voiture en question s’apprête à aller. Comme vous ne semblez pas avoir comprit les significations de cette signalisation pourtant fort pratique, je vous engage à aller porter plainte auprès de la régie Renault, afin que ces derniers dotent leurs véhicules de grands oriflammes se déployant sur les cotés, ainsi qu’un grand panneau lumineux sur la plage arrière, qui indiquerai de façon claire « Attention, ô sombre gland qui me suit, je vais tourner… »

– D’autre part, je ne saurai que trop vous conseiller d’aller réviser votre code de la route. En effet, la manoeuvre que vous avez désespérément tenter d’effectuer en me dépassant est tout bonnement interdite, car vous enfreignez une des règle de base que votre moniteur d’auto-école a certainement du vous dire : la ligne blanche est un mur que l’on ne peut pas franchir.

Bref, tout ça pour dire que j’étais dans mon bon droit en tournant de la sorte, que je n’avais pas à me soucier de votre présence, car vous n’aviez aucun droit d’effectuer une telle manoeuvre, et que la seule chose que vous aviez à faire au lieu de m’invectiver de façon si peu polie, c’était de descendre de votre scooter, de vous mettre à genou, et de prier ce Dieu bienveillant qui vous a évité un accident qui aurait pu être fâcheux pour votre épiderme.
Car dans ma voiture, je ne craignais pas grand chose. Vous, en scooter, en short et en t-shirt, c’est moins évident. La seule chose garantie, c’est qu’en cas de sinistre routier, vous étiez à 100% en tort. Oui, vous savez, la ligne blanche, le mur, tout ça…

J’espère quand même que vous êtes rentré vivant et en un seul morceaux à votre domicile.

Jartagnan, qui en as marre des connards qui ne respectent pas le code de la route et qui en plus se permettent de râler…

Publicités

3 commentaires sur “Le code de la route, quoi que c’est ?

  1. Je te comprends et je te poussoie à 2000%, je subis ça tous les jours, les scooters m’insupportent (comme les italiens) et un jour je vais en emplatrer un parce que je n’aurai pas envie de tout faire, piler et me mettre en danger pour éviter et épargner un connard à deux roues pressé de rentrer chez lui, ou de finir entre 4 planches que-sais-je…

    J'aime

    1. Encore ce matin, un connard en scooter qui insulte juste devant moi une pauvre dame tout simplement parce que la dame n’a pas freiné alors que le scooter était en train de lui faire une queue de poisson en la doublant par la droite… Le type en scooter, qui a faillit finir par terre, s’est donc arrêté et en pleine rue, s’est mis à insulter la pauvre dame qui n’avait rien fait de mal …

      Fin heureuse de cette histoire, 20 mètres plus bas, il y avait un flic, qui a tout vu, et qui a passé un savon au type en scooter…

      C’est pas en Angleterre où les gens vont à la Police pour dénoncer ces « incivilités » ? On est pas en Angleterre, mais comme ça m’insupporte, je risque d’en parler de plus en plus ici …

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s