La BO du Mois : Le Roi Lion (avec @salles_obscures )

9d267fb05757a8eacdacaa299e1c16ca219d05d4En début de mois, alors que je cherchais une BO pour cette chronique, mon choix s’est très vite rabattu sur celle du film « The Rock », vieille compo d’Hans Zimmer, un grand classique du genre. Une référence même. Cependant, pile au milieu du mois est née ma seconde fille, et à partir de là, je vogue sur un petit nuage rose et sucré (raison aussi pour laquelle cet article sort à la bourre). Impossible donc de faire quoi que ce soit sur un film d’action… J’ai donc changé mon fusil d’épaule, pour le pencher sur la BO du Roi Lion… Grand bien m’en a pris, car cette composition est une merveille. Seule partition pour laquelle Hans Zimmer a obtenu un Oscar, cette contribution à un des plus beaux films Disney est une vraie petite bulle de bonheur.

On passera outre les chansons reprises par Elton John, qui n’apportent rien d’autre au CD qu’un surcroît de notoriété. Situées en fin d’album, cela concerne les reprises de « Circle of life », « Just can’t wait to be king » et « Can you feel the love tonight » dans des versions « pop music » assez éloignées de l’esprit même du film.
Je me suis donc concentré sur les autres chansons, celles qui sont liées à l’histoire, et qui sont chantées par les personnages. Chacune a son « identité » propre, et fait la part belle à des sentiments bien distincts. Circle of life (oui oui, je travaille que sur la VO) est puissante émotionnellement (pour l’anecdote, je l’ai écouté le soir en rentrant de la maternité après avoir assisté à l’accouchement de ma seconde fille… J’ai pleuré comme un âne…). « Just can’t wait to be king » est légère et enfantine. « Be prepared » (ma préférée) est sombre, chargée d’énergie négative à souhait (et la performance de Jeremy Irons au chant est génialissime). La plus célèbre, « Hakuna Matata » est blindée d’ondes positives, et on s’imagine volontiers en train de danser nu dans la forêt si on l’écoute trop longtemps. Enfin, « Can you feel the love tonight » en version movie est nettement plus poignante que celle vaguement interprétée par Elton John (bon, OK, je ne suis pas objectif, je n’aime pas sa voix…). Mais vous l’aurez compris, les chansons de ce superbe film Disney sont des boules d’émotions pures qui s’écoutent en boucle sans aucune lassitude, pour peu que l’on ait gardé son cœur d’enfant.

Mais passons à la partie la plus intéressante de cette BO, les thèmes composés par Hans Zimmer. À noter qu’une édition spéciale de cette bande originale est sortie, faisant la part belle aux partitions de Zimmer dans un second CD. Mais les pistes déjà présentes sur le CD original sont largement suffisantes pour jouir pleinement de cette œuvre oscarisée.
« This land » monte petit à petit en puissance, pour tutoyer le magnifique avec l’intégration des chœurs africains accompagnant les dernières notes. « To die for » déroule la scène du meurtre de Mufasa et de l’exil de Simba. Nerveuse au début, elle se termine de façon assez triste. Ce côté un peu sombre, un peu triste se poursuit sur le début de « Under the stars », avant que les notes (de musiques) d’espoir reviennent, accompagnées des chœurs africains que Zimmer a merveilleusement bien saupoudrés tout au long de sa partition. Le rythme s’accélère, et on ne peut s’empêcher de battre la mesure au son des tamtams. Enfin, « King of pride rock » est le thème final du film dans un climax très « Disneyen », pour lequel Zimmer a l’intelligence de reprendre toutes les belles petites choses entendues ça et là dans sa composition, les chœurs de « circle of life » en toute fin de piste, les rythmes africains de « Under the stars », le côté sombre de la fin de « To die for », cette partie finale est un vrai « résumé » de l’ensemble de l’œuvre, sacrément efficace, et comme pour le reste de la BO (et du film), chargé en émotion pure.

Le Roi Lion est la seule composition d’Hans Zimmer qui a reçu la récompense suprême, à savoir l’oscar de la meilleure BO. Et c’est pleinement mérité tant l’œuvre musicale entourant un des tous meilleurs films Disney est une brillante réussite. Certes, Zimmer m’a largement plus enthousiasmé et « inspiré » (c’est mon compositeur fétiche pour mes séances d’écritures) avec des BO plus récentes comme Batman ou Sherlock Holmes, mais force est de constaté que chaque note de cette partition est chargée d’émotion, positive et/ou négative, chose qui ne se retrouve que dans de très très rares compos… Bravo l’artiste, et hakuna matata !

http://www.youtube.com/watch?v=HwSKkKrUzUk

La Bo du mois d’Aout : Star Wars Trilogy
La Bo du mois de Septembre : Dark Knight rises
La Bo du mois d’Octobre : Tron Legacy
La Bo du mois de Novembre : Squids Wild West
La Bo du mois de Décembre : The Hobbit, An unexpected journey
La Bo du mois de Janvier : Sherlock Holmes – Game of shadows
La Bo du mois de Février : Drive
La Bo du mois de Mars : Alice au pays des merveilles

Et n’oubliez pas, pour retrouver toute l’actu du cinéma, et plus encore, c’est sur SallesObscures

Publicités

6 commentaires sur “La BO du Mois : Le Roi Lion (avec @salles_obscures )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s