Après être revenu sur la BO à l’origine de ma passion pour les musiques de film, ce mois-ci sera consacré à ma BO du moment, celle du dernier opus de la série Batman de Christopher Nolan : Dark knight rises.
Généralement, je ne me procure les musiques de films qu’après avoir visionné le dit film. Ça permet, si le film était bon, de replonger dans l’ambiance, et de revoir certaines scènes grâce à la musique. Mais pour le coup, cette BO est une exception puisque je n’ai pas vu le film de Nolan, et que je ne risque vraisemblablement pas de le voir avant sa sortie en Blu-ray. Cependant, je me suis quand même procuré ce score dès sa sortie, et ce pour deux raisons : la première, c’est parce qu’Hans Zimmer est pour moi aux années 2000 ce que John Williams était aux années 80-90, à savoir LE compositeur capable de produire d’excellents thèmes et des ambiances extrêmement bien adaptés au sujet du film. Et secondo, parce que les partitions des deux premiers Batman étaient vraiment très bonnes, et j’étais assez impatient de savoir ce que Zimmer avait produit pour ce troisième et ultime opus.
Et je n’ai pas été déçu, car cette BO est excellente. Dans les deux premiers films, Zimmer avait réussi à faire de sa musique un personnage à part entière à l’écran, accompagnant admirablement bien l’action et la “psychologie” des personnages tout au long des deux films (par exemple les grincements de guitare électrique en thème pour la folie du Joker).

La partition proposée par Zimmer penche plus vers les sonorités du premier (01-A storm is coming, 02-On thin ice, 06-Born in darkness, 08-nothing out there ) auxquelles il a rajouté quelques éléments nouveaux (04- Mind if I cut in, 05-Underground army, 13-imagine the fire)
A la différence d’un Williams qui avait tendance à coller un thème par personnage (et qui a encore récidivé dernièrement sur la BO de Tintin, donnant lieu à 15 petits thèmes différents), Zimmer se concentre plus sur une ambiance, sur un background. Certes il y a des thèmes « principaux » qui reviennent de temps à autre, mais cela reste très ciblé et uniquement dans la continuité de l’ambiance qu’il met en place.
Parmi les thèmes principaux, nous retrouvons évidemment le thème du Dark Knight (08-despair, 09-fear will find you, 10- why do we fall ). L’autre thème principal est le puissant et envoutant thème qui je pense est celui du « bad guys » Bane (03-Gotham’s Reckoning, 07-the fire rises ), en tout cas, c’est celui que l’on entend sur la bande annonce qui se termine par l’explosion du stade de football américain.
Enfin, comme à son habitude depuis plusieurs productions (Pirates, Sherlock Holmes…) Hans Zimmer clôture la BO par un remix d’un de ses thèmes. Là c’est le thème de Banes qui prend son envol, dans un remix simple (16-Bombers over ibiza), mais rudement efficace, qui ne m’a pas lâché les oreilles pendant des jours.

Cette composition de Hans Zimmer est dans la grande lignée de son travail actuel. Une grosse capacité de mise en place de l’ambiance, et suffisamment de créativité pour pouvoir intégrer la reprise de certains thèmes dans un ensemble neuf sans que la cohérence générale en pâtisse. Cela donne un score sombre, noir, parcouru d’un certain souffle épique qui tient en haleine du début à la fin. Ainsi, il est difficile de donner un quelconque classement entre les trois BO. Comme pour les films de Nolan, il s’agit là d’un ensemble global qui peut très bien s’écouter à la suite sans problème.

La Bo du mois d’Aout : Star Wars Trilogy

Advertisements