Raymond E Feist : Magicien – l’apprenti

Dans le cadre d’une vaste promo d’ebook sur internet, je me suis procuré ce roman de fantasy, attiré par le caractère « reconnu » de l’auteur, bien que je n’étais pas certain de savoir « reconnu par qui » vu que mes connaissances en Fantasy s’arrêtent à Tolkien et Glen Cook (et Willow, si j’ouvre la chose au cinéma).

Ce roman, au demeurant fort conséquent, est le premier opus d’une série intitulée « la guerre de la faille », et qui se poursuit dans « Magicien – Le mage » que je suis présentement en train de lire. Et pourtant, j’ai bien failli ne pas aller jusque-là, car les deux premiers tiers de l’apprenti ne sont extrêmement pas encourageants.
La première partie est très classique d’une mise en place des lieux, et surtout des personnages principaux. On suit les tribulations du héros, Pug, sur les chemins de la magie, ainsi que celles de ses deux amis, et de son amour de jeunesse, genre de cliché auquel on n’a pas pu couper. Malheureusement, ce n’est pas le seul. L’intro (un quart du livre) est gentillette, sans surprise, mais reste efficace. Le grand départ de la petite troupe est dans la même veine, et les tribulations dans la forêt et dans les mines (une mine de nain, évidemment) restent sympathiques, bien que ça commence déjà un peu à tirer en longueur.
La suite par contre, elle, est une large invitation à l’abandon. La petite troupe de héros va se balader dans tout l’univers de Feist, donnant lieu à une très vaste partie de géopolitique, extrêmement longue, et pour laquelle l’utilité semble moindre. Dire que j’ai ramé pour arriver au bout de ce tunnel est un doux euphémisme. Deux phénomènes ressortent : d’une part, l’auteur semble assez peu à l’aise avec son univers qu’il tente plus ou moins de mettre en place parce procédé capilotracté. D’où les longueurs, d’où les atermoiements, d’où l’ennuie. D’autre part, les effets tombent tous à l’eau, car sans aucune surprise. C’est mou, c’est plat, et c’est surtout extrêmement classique. Les elfes dans les forêts, les nains dans les montagnes, le magicien surpuissant perdu sur une ile, les petits rois qui se disputent le bout de gras pour une succession, et un envahisseur mystérieusement mystérieux. Les deux amis sont séparés, dont un qui récupère un artéfact magique donné par un dragon. Bref, rien d’extraordinaire, que du déjà vu, et revu.
Puis les envahisseurs attaquent. Et là, Feist reprend le contrôle de sa machine, et nous offre une fin d’opus rythmée, trépidante, et fort sympathique. Une fin de livre qui ne disait qu’une seule chose : ouvre vite le suivant pour savoir ce qu’il va advenir des héros. Car chacun va suivre son chemin, un personnage va fondre dans une sorte de côté obscur, un autre va se retrouver tout seul, esclave de l’ennemi, et le troisième (et le moindre des trois personnages principaux), défenseur acharné de son château assiégé, va se finir par chopper la belle, dans une petite surprise plutôt bien amenée.

L’apprenti de Feist est donc un plat typique des auteurs américains, une entame sympathique, un milieu désertique et une fin trépidante. Le côté Fantasy est à la fois subtil et naturel, à la fois sans surprise, mais suffisamment maitrisé pour être efficace. Reste à voir ce que la suite nous réserve…


Pour vous procurer ce premier tome de la Guerre de la Faille

Publicités

3 commentaires sur “Raymond E Feist : Magicien – l’apprenti

  1. J’ai offert la suite du film willow qui est sorti en bouquin co-écrit par Lucas moi je lis plus mais je l’ai offert à hervé et bien il a pas accroché du tout ça n’a plus rien à voir avec le film même Willow change de nom c’est pour te dire ! Lucas devrait arrêter d’écrire…c’est un businessman !

    J'aime

    1. Je l’ai offert à un cousin fan de Willow lui aussi, et je n’ai pas eu son retour… Je vais quémander pour voir, mais généralement, quand un truc lui plait, il en reparle derrière…
      Lucas a fait des choses énormes, mais malheureusement, il n’a pas conscience de ses limites, et forcément, ça pèche parfois.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s