En ce moment, je replonge dans les vieux classiques, et après avoir lu « Le Cid » de Corneille, je me suis attaqué au fameux « Cyrano de Bergerac » d’Edmond de Rostand. La lecture étant une source d’inspiration infinie pour moi, c’est donc tout naturellement que ma critique du film de Christopher Nola, Inception, soit sorti de mon cerveau névrosé en vers… Probablement une première dans le monde de la critique cinématographique.

Encore un film qui quoi qu’il arrive, ne laisse pas indifférent.
A l’instar du piètre Avatar, on en a fait des milles et des cents.
Mais contrairement à Cameron, Nolan ne déçoit que rarement,
Avec ses deux Batman, un sommet de cinéma, certainement.

Inception est de ces films que l’on ne peut vivre sans l’avoir vu,
Tant la vision et la créativité font de ce film un très bon cru.
Le scénario à tiroir est loin du tiroir à chaussettes, pour sur.
Construit telle des boites que l’on désempile pour voir ce qu’il y a dessus.

Le twist final laisse place à un grand nombre d’interprétations.
Le 1er degré montre un happy end suffisant pour la population.
Mais quand on pousse un petit peu plus loin l’analyse et la réflexion,
On arrive à dénouer les fils de beaucoup d’autres machinations.

Di Caprio est il resté bloqué dans les limbes comme le suggère la toupie ?
Ou est ce que le sujet principal de l’inception n’est en fait que lui ?
Certains enchainements et autres indices pourraient nous faire penser ceci,
Pour lui faire sortir de la tête le souvenir de sa femme qui est partie.

La distribution est bien fournie et le choix des acteurs est excellent.
Avec en tête un Leonardo Di Caprio toujours juste et convainquant.
Une Marion Cotillard dégageant une aura des plus surprenants.
Pas de fausse note dans les seconds rôles qui s’en sortent royalement.

La réalisation de Christopher Nolan est parfaitement maîtrisée,
Il n’en serait à moins d’un scénario qu’il a lui même composé.
Ralentis, apesanteur, distorsion, les effets sont bien imaginés,
Rien de révolutionnaire, mais pour le scénario tout est bien calibré

Avec Hans Zimmer pour la musique, la encore, c’est une valeur sure,
Qui a livré une partition efficaces qui du scenario prend bien la mesure.
Loin des envolés des Pirates ou de l’inventivité de Sherlock Holmes pour sur,
plus sobre, plus dense, la partition de Zimmer est là encore d’envergure.

Pour résumer, Inception est surement un des meilleurs films de l’année,
un scénario inventif et bien ficelé, une réalisation aux petits oignons très soignée,
des acteurs triés sur le volet, très crédibles, à la composition fort bien maîtrisée
et enfin une musique en osmose avec le film, par un compositeur de haute volée.
Inception est un « must have seen », à n’en pas douter,
Et ma note de 9/10 est hautement méritée.

Advertisements